Diagnostiquer la syphilis en une journée



Il est possible de diminuer d'un tiers à une demie les contacts infectieux en détectant la syphilis le jour même.

Depuis 2017, le Nunavik affiche l'un des plus hauts taux de nouveaux cas de syphilis déclarés au Canada. Le Nunavut n'est pas épargné non plus : la région connaît depuis 2012 une éclosion de cette maladie grave transmissible sexuellement. 

Selon Cédric Yansouni, chercheur au Centre universitaire de santé McGill et professeur au Département de médecine spécialisée de l'Université McGill, les délais pour obtenir le diagnostic contribuent très probablement à cette situation.

Il n'existe pas, en effet, de test rapide homologué pour détecter la syphilis au Canada. Un problème particulièrement important pour les régions éloignées, qui doivent faire analyser leurs échantillons sanguins dans des laboratoires spécialisés à Montréal. Un quart des personnes testées pour cette infection dans le Grand Nord canadien attendent ainsi jusqu'à trois semaines avant de recevoir leur diagnostic. Et pendant ce temps, la maladie continue de se transmettre.

Cédric Yansouni est persuadé qu'on peut diminuer d'un tiers à une demie les contacts infectieux en détectant la syphilis le jour même. Il a donc rapatrié un test diagnostique rapide provenant de Chembio, un manufacturier américain. Comme le produit n'était pas homologué par Santé Canada, le scientifique et son équipe ont mené un projet pilote pour le valider et démontrer le besoin urgent de l'utiliser au chevet des patients du Grand Nord.

L'outil, dont le design ressemble à celui d'un test de grossesse, utilise le sérum du sang pour détecter la syphilis. Contrairement au test traditionnel, il permet de diagnostiquer un patient à la fois, rapidement. Cependant, il requiert l'accès à une centrifugeuse pour séparer le sérum du sang. Le chercheur mène donc une autre étude pour démontrer la fiabilité d'un échantillon de sang complet pour les régions qui n'ont pas de centrifugeuses.

Cédric Yansouni compte ainsi générer des données qui appuieront le déploiement de ce genre de test partout au Canada pour des cas urgents et les populations à risque.