Vaincre la distance



La difficulté de communiquer est l'une des séquelles les plus courantes d'un accident vasculaire cérébral (AVC).

Les patients doivent faire des exercices d'orthophonie pour récupérer une partie de cette habileté ou développer de nouvelles méthodes de communication, par exemple, l'utilisation de gestes.

À l'aide d'un logiciel et d'une webcam, patients et intervenants se livrent à des exercices simples.

Les chercheurs Joël Macoir et Michel Tousignant, respectivement de l'Université Laval et de l'Université de Sherbrooke, mènent un projet visant à permettre à ces patients de progresser en faisant ces exercices à distance grâce à la téléorthophonie. Leur objectif est double : mesurer l'efficacité d'une telle approche et en évaluer le rapport coûts-bénéfice. 

« L'évolution des technologies de communication décuple les possibilités d'aider des patients à distance avec des moyens technologiques que beaucoup possèdent déjà à la maison, comme un ordinateur ou une tablette numérique », expliquent les chercheurs. À l'aide d'un logiciel et d'une webcam, patients et intervenants se livrent à des exercices simples en utilisant des images représentant des mots, des dessins ou des gestes pour communiquer de l'information précise.

Outre des difficultés de communication, beaucoup de patients qui ont subi un AVC ont des problèmes moteurs. Pour eux, ne plus avoir à se déplacer pour assister à leurs séances de réadaptation facilite grandement la rééducation de leur langage. La téléorthophonie permet aussi d'offrir ces services de réadaptation à des personnes qui vivent dans des régions éloignées. Il s'agit d'une méthode très simple que les patients et les intervenants peuvent utiliser après une courte formation.

Cette approche est d'autant plus efficace qu'elle permet de personnaliser les exercices et de se concentrer sur les canaux de communication qui offrent le plus fort potentiel d'amélioration. À ce stade du projet, les chercheurs ont constaté une amélioration graduelle de la capacité des patients à transmettre de l'information par différents canaux (parole, gestes, etc.), tant sur le plan de la qualité des échanges que de la rapidité.