Une appli pour mieux surveiller l'aorte



On opère ou on n'opère pas? Voilà une question que se posent souvent les chirurgiens cardiaques et les cardiologues qui traitent des patients souffrant d'anévrisme aortique, une dilatation anormale de l'aorte qui peut mener au décès.

Depuis peu, ces spécialistes disposent de l'application gratuite Aorta, qui les guide dans leur décision de remplacer ou non l'aorte en leur fournissant des recommandations basées sur le profil des patients et les dernières données scientifiques. Cet outil développé par Ismail El-Hamamsy et deux collègues de l'Institut de Cardiologie de Montréal (Dr Yoan Lamarche et Dr Philippe Demers), tous chirurgiens cardiaques, a été distribué en version beta en novembre 2014. Après l'envoi d'un lien Internet pour la faire connaître au milieu médical, on a compté plus de 4000 clics, se soldant par 1300 téléchargements de la version Apple et Android.

Selon les réponses, l'application fournira les recommandations appropriées sur l'indication chirurgicale.

C'est en suivant quelque 200 familles dans la clinique spécialisée sur les aortopathies congénitales qu'il a confondée en 2012 à l'Institut de Cardiologie de Montréal, que le Dr El-Hamamsy a eu l'idée d'aider les spécialistes à mieux cerner l'aspect génétique et héréditaire de l'anévrisme de l'aorte. En effet, la découverte de plusieurs gènes impliqués dans cette pathologie change les lignes directrices pour la chirurgie.

Jusqu'à récemment, on opérait d'office quand la dilatation de l'aorte atteignait 5 cm. Aujourd'hui, il faut s'attarder à l'histoire familiale et génétique du patient avant de prendre une décision. Aorta fonctionne selon une série de courtes questions essentielles que le médecin doit poser au patient. Selon les réponses, l'application fournira les recommandations appropriées sur l'indication chirurgicale en intégrant les particularités du traitement des anévrismes aortiques telles que définies par les grandes organisations médicales.

Cet outil est un complément significatif à l'expertise clinique et un pas de plus vers la médecine personnalisée.