Soutenir les proches aidants



« Être un aidant, c'est tout simplement voir au bien-être, à la santé et à la qualité de vie d'un proche qui a besoin de notre soutien », déclare Francine Ducharme, titulaire de la Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille et membre de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

Au Québec, près de 1,2 million d'aidants naturels apportent soutien et soins de santé aux personnes en perte d'autonomie ou nécessitant des soins particuliers et soutenus pour de longues périodes. Ce nombre augmentera avec le vieillissement de la population. Les aidants auront-ils les outils nécessaires pour composer avec les exigences liées à leur rôle? Car pour prendre soin des autres, il faut d'abord prendre soin de soi.

Les impacts de ce projet novateur sont considérables, puisqu'ils touchent au bien-être et à la santé des aidants et des aidés.

Les proches aidants, qu'on appelle communément « aidants naturels », ont des tâches multiples, dont l'administration et la coordination de soins de santé et d'hygiène, les corvées ménagères, les repas, la gestion des finances ainsi qu'un soutien émotif. Ces obligations peuvent parfois devenir une source de stress et entraîner divers problèmes psychologiques et physiques. Ainsi, certaines personnes peuvent souffrir de maux de tête chroniques, de troubles du sommeil, d'anxiété, d'irritabilité, d'épuisement, voire de dépression. Afin de répondre aux problématiques reliées au rôle et à la santé de ces proches aidants, la chercheuse a mis sur pied un programme de formation à distance, MeSSAGES, qui fournit des outils concrets pour mieux gérer leur stress.

Ces outils comprennent, entre autres, des stratégies de gestion et de résolution de problèmes au quotidien et de recherche de soutien auprès de leur entourage. Adaptée à chaque aidant inscrit, la formation de sept semaines offre également l'accompagnement par un professionnel de la santé, principalement une infirmière, qui jouera le rôle de tuteur tout au long de l'expérience. Le soutien, la disponibilité et la rétroaction de ce professionnel facilitent l'apprentissage, notamment dans la résolution de problèmes et la gestion du stress. La formation aide également les aidants à gérer efficacement leur temps, de manière à poursuivre leurs activités sociales et leurs loisirs. De plus, ils peuvent interagir et discuter au sein de forums de discussion en ligne, ce qui apporte du réconfort et brise l'isolement. Il est à noter que la modalité Web du programme permet d'accéder à la formation de chez soi, et ce, quelle que soit l'heure de la journée.

Les impacts de ce projet novateur sont considérables, puisqu'ils touchent au bien-être et à la santé des aidants et des aidés. À travers ce processus, les aidants prennent conscience de l'importance et des bénéfices de leur propre qualité de vie au quotidien. En effet, un aidant en meilleure santé physique et psychologique est davantage apte à accomplir son rôle, et a donc moins recours aux services de santé, pour lui ou pour la personne âgée en perte d'autonomie. Ce service en ligne est actuellement disponible uniquement au Québec, mais la chercheuse souhaite le diffuser à une plus grande échelle. Le projet a d'ailleurs suscité l'intérêt d'autres pays, dont la France, ce qui prouve qu'il y a un réel besoin dans ce domaine à travers le monde.