La scoliose : meilleur pronostic, meilleur traitement



La scoliose est une courbure anormale de la colonne vertébrale qui apparaît généralement au début de l'adolescence. Elle peut demeurer légère et ne nécessiter aucun traitement, ou encore être traitée par le port d'un corset. Les cas plus graves devront subir une chirurgie correctrice.

Jusqu'à tout récemment, il était très difficile de prédire l'évolution d'une scoliose. Les médecins se basaient sur des données comme l'âge, le sexe et la force de la courbure de la colonne pour tenter de déterminer les risques d'aggravation. « Ils se retrouvaient souvent dans l'obligation de traiter des gens qui, en fait, n'auraient pas eu besoin de traitement », explique Stefan Parent, chirurgien orthopédiste et titulaire de la Chaire académique sur les déformations de la colonne vertébrale au CHU Sainte-Justine.

Même pour ceux et celles qui auront besoin d'une chirurgie, le fait d'établir très tôt le bon pronostic aide à prendre une décision plus rapide.

Stefan Parent s'est attaqué à ce problème avec un appareil développé par EOS imaging qui permet de modéliser la colonne vertébrale en 3D en utilisant des radiographies prises de face et de profil. Le chercheur a suivi de 192 patients, à partir de leur première visite à l'hôpital jusqu'à leur maturité physique. Il a développé un modèle fiable qui aide à prédire l'évolution de la scoliose et à décider du traitement approprié.

Une étude publiée en octobre 2013 dans le New England Journal of Medicine révélait que la moitié des patients qui s'étaient vu prescrire un corset l'avaient porté pour rien, puisque la scoliose n'aurait pas progressé significativement. C'est donc dire que si le traitement était efficace pour les personnes qui en avaient vraiment besoin, le pronostic, lui, l'était beaucoup moins. Cette difficulté pourrait bien être surmontée grâce aux travaux de recherche de Stefan Parent.

Même pour ceux et celles qui auront besoin d'une chirurgie, le fait d'établir très tôt le bon pronostic aide à prendre une décision plus rapide, une intervention chirurgicale précoce comportant moins de risques.

L'équipe de Stefan Parent a breveté ce modèle et signé une entente de licence avec EOS imaging, qui pourra utiliser ce transfert technologique. L'appareil développé à Montréal aidera des médecins de plusieurs autres pays à améliorer la justesse de leur pronostic auprès de leurs patients atteints d'une scoliose.