Étudiante-chercheuse étoile Septembre 2014



Marina Ulrena Alcazar

Étudiante au doctorat en médecine expérimentale
Université Laval


Publication primée : Pacemaker Implantation Following Transcatheter Aortic Valve Implantation: Impact on Late Clinical Outcomes and Left Ventricular Function

Parue dans : Circulation,  2013-12
 

Résumé

« Le besoin d'implantation d'un stimulateur cardiaque permanent (ISCP) est une complication fréquente de l'installation d'une valve percutanée (TAVI). Notre article a démontré que l'implantation d'un ISCP à la suite d'une TAVI chez un patient n'est pas associée à l'augmentation de la mortalité globale et cardiovasculaire, ainsi qu'à la ré-hospitalisation pour insuffisance cardiaque. En fait, l'ISCP est un facteur protecteur de mort inattendue, mais est associée à un effet négatif sur la fonction ventriculaire gauche. »

La sténose aortique calcifiée est la maladie cardiaque valvulaire la plus commune et est associée à une mortalité élevée lorsque la valve n'est pas remplacée. La procédure TAVI est actuellement la norme de soins chez les patients inopérables et une alternative à la chirurgie conventionnelle chez les patients à haut risque chirurgical. Bien que l'ISCP et l'apparition d'un bloc de branche gauche (BBG) soient les complications les plus fréquentes (environ 50 % des patients), l'impact de ces complications demeure toutefois controversé. L'étude de Marina Urena Alcazar a confirmé que les patients qui développent un BBG sans l'implantation du stimulateur ont une hausse du risque de mort subite et devraient être étroitement surveillés. Cette étude a également soulevé des questionnements sur le meilleur dispositif cardio-stimulateur à implanter et la nécessité éventuelle d'un traitement différent chez ces patients.