Étudiant-chercheur étoile Novembre 2012



Sidi Mehdi Belgnaoui

Étudiant au post doctorat en immunologie
Université McGill


Publication primée : Linear ubiquitination of NEMO negatively regulates the interferon antiviral response through disruption of the MAVS-TRAF3 complex

Publiée dans : Cell Host & Microbe 12, 211-222, 16 août 2012
 

Résumé

« Notre article présente un mécanisme majeur de la régulation du système immunitaire. En effet, nous avons démontré que le rôle de la protéine cellulaire NEMO dans la réponse immunitaire innée peut être changé par l'ubiquitination linéaire, une nouvelle forme de régulation de la signalisation cellulaire. Plus précisément, la protéine NEMO devient inhibitrice de la voie RIG-I une fois qu'elle est ubiquitinée linéairement. Fait intéressant : on observe ce rôle inhibiteur que tard après l'infection virale (48 heures), ce qui démontre que ce mécanisme contribue à l'arrêt de la réponse immunitaire une fois que cette dernière n'est plus requise ».

Les travaux de Sidi Mehdi Belgnaoui sur la réponse immunitaire innée intéressent la santé publique qui a à cœur de proposer de nouvelles stratégies pour combattre des virus tels l'hépatite C ou la grippe. En effet, ces maladies affectent annuellement des millions de personnes dans le monde, et par le fait même, l'économie des pays. La réponse immunitaire innée a longtemps été considérée comme une barrière de protection temporaire contre les infections virales, érigée en attendant l'activation de la réponse immunitaire adaptive, la seule capable de bloquer véritablement les virus. Cependant, au cours des dernières années, la recherche a démontré que la réponse innée joue également un rôle crucial contre l'infection et la dissémination des microbes. Plus encore, l'article de M. Belgnaoui présente un mécanisme de régulation qui pourrait permettre de contrôler et même d'induire la réponse innée à l'aide de nouveaux agents antiviraux spécifiques.