Étudiant-chercheur étoile Janvier 2015


Alexandru Hanganu

Alexandru Hanganu

Stagiaire postdoctoral en neurologie
Université de Montréal


Publication primée : Mild cognitive impairment is linked with faster rate of cortical thinning in patients with Parkinson's disease longitudinally

Publiée dans : Brain, 127:1120-9
 

Résumé

« Notre étude décrit l'évolution dans le temps des changements de la matière grise chez des patients atteints de la maladie de Parkinson, avec et sans troubles légers de la cognition. Les résultats obtenus indiquent pour la première fois in vivo une neurodégénérescence de la matière grise significativement plus prononcée chez les patients souffrant de troubles cognitifs légers comparativement aux patients sans troubles de la cognition, aux mêmes étapes de la maladie. Notre travail est la première étude longitudinale qui confirme l'existence de changements structuraux dans le cerveau et qui présente une corrélation directe entre l'atrophie cérébrale et le déclin cognitif. En outre, notre étude a montré que dans le cas de la maladie de Parkinson, les troubles cognitifs ne sont pas seulement causés par la dégénérescence du lobe frontal et du striatum dorsal (tel que suggéré par des études antérieures), mais qu'il y a aussi un lien direct avec la présence de changements morphologiques dans d'autres régions des lobes temporal et occipital, ainsi que dans le striatum ventral. »

Deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente, la maladie de Parkinson affecte jusqu'à 2 % des personnes de 65 ans et près de 10 % des individus de plus de 80 ans. Grâce aux travaux d'Alexandru Hanganu, les patrons qu'il a observés pourront possiblement servir de marqueurs pour prédire l'apparition de la démence dans la maladie de Parkinson.