Étudiant-chercheur étoile Août 2014



Fadi Hariri

Étudiant au doctorat en biologie moléculaire
Université de Montréal


Publication primée : The eukaryotic translation initiation factor eIF4E is a direct transcriptional target of NF-κB and is aberrantly regulated in acute myeloid leukemia

Publiée dans : Leukemia, vol. 10, no 27, 2013, p. 2047‑2055
 

Résumé

« Les leucémies représentent le tiers des cancers chez les enfants, et le quart d'entre elles se présentent sous la forme d'une leucémie myéloïde aiguë (LMA). Par ailleurs, dans le cas des enfants atteints d'une LMA de type M4 ou M5, le pronostic est mauvais. Notre groupe a déjà démontré qu'une élévation du facteur d'initiation de la traduction eucaryote eIF4E est observée dans les cas de LMA M4/M5. Or, la suppression de l'activité d'eIF4E par la ribavirine est corrélée à des avantages cliniques pour les patients M4/M5 au mauvais pronostic. Notre laboratoire a donc cherché à comprendre le rôle du dérèglement d'eIF4E dans les leucémies ainsi que dans d'autres sous-types de cancers, comme les lymphomes. Dans cet article, je montre la régulation transcriptionnelle du gène eIF4E par NF-κB, un facteur de transcription oncogénique très actif dans les LMA, les lymphomes et divers cancers. Une meilleure compréhension de la régulation d'eIF4E sera importante pour la mise au point de régimes thérapeutiques novateurs ciblant l'expression génique d'eIF4E et soulageant les symptômes des patients atteints d'une LMA dont le pronostic est mauvais ou d'un autre cancer, le tout visant à fournir des soins de plus en plus efficaces. »

Comme les oncogènes en question  jouent un rôle important dans divers sous-types de cancers, dont les LMA et les lymphomes, Fadi Hariri souhaitait découvrir un lien entre eux afin de mettre au point des solutions thérapeutiques efficaces pour cibler eIF4E dans les cancers en général et, plus particulièrement, dans les leucémies et les lymphomes. Ainsi, il a élucidé un mécanisme de surexpression d'eIF4E dans laLMA et a découvert un mode de régulation différentiel de cette puissante oncoprotéine dans certains sous-types de LMA au mauvais pronostic. L'importance de cette étude réside dans le potentiel de mise au point de stratégies thérapeutiques novatrices ciblant eIF4E par une combinaison de ribavirine et d'inhibiteurs spécifiques de NF-κB,qui cibleraient plus efficacement eIF4E que ne le font les traitements actuels, surtout chez les patients qui développent plus tard une résistance aux médicaments.