Vaincre les tabous du vieillissement : l'incontinence urinaire, les atteintes cognitives et la polymédication inappropriée chez les personnes âgées

 

Cara Tannenbaum

Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM)

 

Domaine : Vieillissement

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2012-2013

Même si en apparence aucun lien n'existe entre eux, l'incontinence urinaire, les troubles de mémoire et les ordonnances potentiellement non appropriées sont des facteurs qu'on retrouve souvent réunis chez une même personne âgée. Ils contribuent grandement au déclin de ce segment de la population. Le but ultime de mon programme de recherche est d'accroître les connaissances et de soutenir les soins aux aînés aux prises avec l'incontinence, un déficit cognitif ou des prescriptions inappropriées. Le programme proposé couvre trois projets de recherche abordant les thèmes mentionnés ci-haut. Le premier « Continence across Continents » est une étude clinique randomisée en collaboration avec la Grande-Bretagne d'une durée de 3 ans visant à recruter 1108 femmes âgées souffrant d'incontinence mais n'ayant pas consulté à ce sujet.

L'objectif est de tester l'efficacité de deux interventions faisant la promotion de la gestion de l'incontinence. Le deuxième projet « EMPOWER - La gestion des médicaments : passez à l'action » est une étude clinique randomisée de patients âgés de plus de 65 ans qui prennent plus de 5 médicaments et qui sont clients de pharmacies communautaires. L'objectif est de les inciter à réduire les risques associés à la prise de benzodiazépines en testant l'efficacité de nouveaux outils de transferts de connaissances. Le troisième projet, « Le cerveau et la vessie » est une étude échantillonner sur 5 ans qui cherche à cerner si les médicaments anticholinergiques utilisés pour traiter l'incontinence urinaire engendrent des effets cognitifs néfastes chez la clientèle âgée. Nous recruterons 375 patients auprès d'urologues à Montréal et à Sherbrooke pour évaluer l'incidence des atteintes cognitives chez les participants qui prennent ces médicaments.