Utilisation du charbon activé chez les patients intoxiqués (CHARPP - Use of activated CHARcoal in Poisoned Patients)

 

Maude St-Onge

Centre de recherche du CHU de Québec - Hôpital de l'Enfant-Jésus

 

Domaine : Services de santé

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2016-2017

PROBLÉMATIQUE : Les empoisonnements représentent un fardeau social considérable. En 2010, ils ont été responsables de 24 024 hospitalisations et 5 516 décès. De plus, la toxicologie touche des populations vulnérables comme les enfants s'intoxiquant involontairement ou les personnes posant un geste suicidaire. Malheureusement, la pratique actuelle en toxicologie n'est pas fondée sur des données solides, ce qui représente une problématique importante pour l'utilisation du charbon activé, une des interventions les plus recommandées par les centres antipoison.

OBJECTIFS : Le but du programme de recherche est donc de décrire les bénéfices et les risques associés à l'utilisation du charbon activé chez les patients empoisonnés, puis de cibler les indications d'usage approprié.

MÉTHODOLOGIE : Le programme de recherche vise à décrire l'état actuel des connaissances, des pratiques et des opinions à l'aide d'une revue systématique, d'une étude rétrospective et d'une enquête. Ces études seront suivies d'un essai clinique évaluant de manière prospective l'utilisation du charbon activé.

  • La revue systématique documente si l'utilisation du charbon activé chez des patients empoisonnés diminue la mortalité, la durée de séjour, la toxicité, tout en documentant les effets secondaires.
  • L'étude rétrospective décrit le nombre d'empoisonnements, les caractéristiques des patients recevant ou pas le charbon activé, tout en comparant les issues et les effets secondaires observés.
  • L'enquête de pratique explore entre autres l'opinion d'experts canadiens en ce qui a trait aux indications et contre-indications du charbon activé.
  • La dernière étude évalue la faisabilité d'un essai clinique comparant les effets chez un groupe de patients recevant le charbon activé comparativement à un groupe similaire n'en recevant pas.

RETOMBÉES ATTENDUES : Les résultats de ce programme de recherche pourront informer les futures politiques de santé et permettront de développer des recommandations guidant la pratique des cliniciens.