Une technologie d'assistance cognitive pour augmenter la sécurité et l'indépendance à domicile de personnes vivant avec un traumatisme crânien sévère: approche collaborative

 

Carolina Bottari

Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR)

 

Domaine : Santé des populations (Milieux de vie, aménagement et appropriation de l'espace humain)

Programme Consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - Volet 1

Concours 2016-2017

Les personnes ayant subi un traumatisme cranio-cérébral (TCC) grave présentent des troubles cognitifs importants qui ont des répercussions sur l'ensemble des activités de la vie quotidienne. Parmi ces activités, la préparation de repas chauds est particulièrement compromise, puisqu'il s'agit d'une activité complexe présentant de nombreuses situations à risque (ex. feu, brulures). L'aide parfois continue que ces personnes nécessitent pour assurer leur maintien à domicile devient un fardeau pour les proches aidants.

Afin de soutenir cette population, une nouvelle aide technologique pour la préparation de repas – un assistant culinaire, a été développé par notre équipe. Cet assistant vise à améliorer la capacité à se préparer des repas et à limiter les situations à risque de feu ou de brulure. Toutefois, l'assistance pouvant être offerte par cet assistant culinaire ne peut, pour l'instant, être adaptée aux besoins particuliers de chaque personne qui pourrait en bénéficier puisque les atteintes cognitives varient énormément et demandent un ajustement personnalisé de l'assistant. De plus, le système ne peut pas encore être utilisé dans des domiciles privés.

Objectif : Cette étude vise le développement et l'exploration de l'efficacité d'une version bonifiée de cet assistant culinaire et utilisable au domicile de personnes ayant subi un TCC avec une variété de besoins différents. Retombées attendues : Cette étude offrira une technologie d'assistance pour la préparation de repas qui facilitera la réalisation sécuritaire de cette activité. À plus long terme, ce projet permettra de soutenir le maintien à domicile sécuritaire de personnes ayant subi un TCC grave et réduira le fardeau des proches aidants. La participation étroite de personnes ayant subi un TCC, des membres de leur famille et d'ergothérapeutes du réseau de traumatologie au projet assurera le développement d'une technologie ayant un grand potentiel d'utilisation clinique.