Une approche de modélisation pour guider la caractérisation du substrat de la fibrillation auriculaire

 

Vincent Jacquemet

Centre de recherche de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2016-2017

La fibrillation auriculaire (FA) est l'arythmie la plus fréquente et une cause majeure d'accidents vasculaires cérébraux. L'isolation des veines pulmonaires par ablation par cathéter est une thérapie de choix pour la FA paroxystique résistant aux médicaments antiarythmiques. Les récidives de FA sont cependant fréquentes et parfois asymptomatiques, nécessitant de nouvelles interventions par cathéter. Des techniques de détection précoce de la réapparition d'un substrat arythmogène sont nécessaires pour éviter une aggravation causée par le remodelage induit par les épisodes successifs de récidives de FA.

Dans le cadre de ce programme de recherche, nous recherchons des marqueurs électrophysiologiques basés sur les électrocardiogrammes (ECG) permettant de prédire les récidives de FA. Nos travaux se basent sur l'hypothèse que ces récidives sont dues à une reconnexion électrique des veines pulmonaires après l'ablation et que ces reconnexions entraînent des changements de morphologies des signaux bioélectriques détectables sur les ECG.

Dans ce but, nous allons créer des modèles mathématiques des oreillettes de patients pour reproduire des ECG normaux, simuler des ablations par cathéter puis les reconnexions des veines pulmonaires, et identifier à chaque étape les changements des caractéristiques des ECG qui en résultent. En parallèle, un groupe de patients sera suivi à l'aide d'un moniteur cardiaque implanté pendant un an après une ablation par cathéter pour détecter les récidives de FA et mesurer l'évolution des ECG. Des outils d'analyse de signaux seront développés pour analyser la morphologie des ECG à la lumière des résultats des modèles et vérifier leur corrélation avec les occurrences d'arythmies détectées par le moniteur cardiaque implanté.