Troubles du sommeil chez les enfants : les effets du traitement sur les résultats de santé

 

Evelyn Constantin

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

 

Domaine : Santé de la mère, des enfants et des adolescents 

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2012-2013

Les troubles du sommeil touchent six millions de Canadiens et coûtent d'un à deux milliards par année. De nombreux enfants atteints du syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) se font soigner. Chez les jeunes, le SAOS est souvent causé par des amygdales enflées et des adénoïdes et le traitement consiste en leur ablation (adéno-amygdalectomie). Chez les plus vieux, l'obésité contribue au SAOS et le traitement consiste en une pression positive expiratoire nocturne. Non traité, le SAOS entraîne des problèmes cardiaques, glycémiques, comportementaux et d'apprentissage. Le SAOS est étroitement lié à d'autres problèmes graves (asthme,obésité). Nous connaissons mal l'influence des traitements du SAOS sur la santé et l'utilisation du système, et sur le traitement des troubles du sommeil chez les enfants atteints d'infirmité motrice cérébrale (IMC), qui présentent des risques élevés de troubles du sommeil et de santé. Mes dernières recherches ont porté sur les bienfaits de l'adéno-amygdalectomie.

Mon programme de recherche actuel est centré sur trois projets : 1. (en cours au Canada) Déterminer si des heures de pression positive expiratoire accrues pendant un an chez les enfants obèses souffrant du SAOS améliorent le contrôle de la glycémie et les résultats de santé. 2. Grâce aux données sur les soins, déterminer comment l'adéno-amygdalectomie influe sur l'utilisation des soins et les pratiques de santé au Québec. 3. Essai clinique randomisé pilote pour évaluer l'effet de la mélatonine sur le sommeil des enfants atteints d'IMC. Novateur, mon programme permettra 1) de mieux comprendre l'influence des traitements du SAOS sur la santé infantile et le système; 2) de comprendre la pratique de l'adéno-amygdalectomie au Québec; 3) d'évaluer pour la première fois le traitement des troubles du sommeil chez les enfants atteints d'IMC.