Transformer la recherche pour un avenir en meilleure santé et une qualité de vie améliorée pour les personnes âgées

 

Cara Tannenbaum

Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM)

 

Domaine : viellissement

Programme chaires de recherche

Concours 2016-2017

Les syndromes gériatriques incluent différentes conditions couramment associées à l'âge : troubles cognitifs induits par les médicaments, incontinence urinaire, chutes et polypharmacie. Bien que ces conditions soient fortement stigmatisées, elles sont fréquemment réversibles. Elles affectent autant la qualité de vie que la santé des personnes âgées. Le but de ce programme est de tester l'efficacité de trois nouvelles interventions ciblant chacune les comportements du patient, du professionnel de la santé et du système de santé pour réduire l'incidence et l'impact de ces syndromes gériatriques. Le premier projet "Osez vieillir en santé" est un essai clinique randomisé réalisé au Canada, en Grande-Bretagne et en France, qui vise à recruter 1 000 femmes âgées de 65 ans et plus pour renforcer leurs capacités à accroître leur espérance de vie active par l'entremise d'un atelier faisant la promotion de la continence pour réduire les chutes et la stigmatisation associée à cette condition.

Nos partenaires pour ce projet sont l'Agence de santé publique du Canada, l'Institut national de santé publique du Québec, Public Health England, et les Agences régionales de santé de France. Le second projet est l'essai clinique randomisé, D-PRESCRIBE, qui mesure l'efficacité l'impact des pharmaciens communautaires sur la réduction des prescriptions non appropriées. Une centaine de pharmaciens et 450 femmes et hommes âgés participent au projet. Le troisième projet, Partenariats pour l'amélioration du système de santé (PASS), est une étude pancanadienne, multi-sites, réalisée en collaboration avec le Ministère de la santé et des services sociaux du Québec, Choisir avec soin Canada et le Réseau canadien de surveillance sentinelle en soins primaires.

Nous visons à développer et à disséminer une stratégie interdisciplinaire en soins primaires qui fait la substitution des médicaments inappropriés causant des chutes et des troubles cognitifs par des traitements non-pharmacologiques.