Suivi médical et développemental des enfants nés prématurément : connaître, dépister, prévenir

 

Thuy Mai Luu

Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine

 

Domaine : Santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2013-2014

Les avancées technologiques ont permis d'améliorer le taux de survie des enfants nés prématurément sans toutefois diminuer leur risque toujours élevé de séquelles à la fois médicales et neurodéveloppementales. 

Mon programme de recherche vise à documenter le devenir au niveau de la santé et du développement d'une population d'anciens prématurés. Il s'articule autour de trois projets : le premier projet a pour objectif d'évaluer l'effet du programme d'intervention précoce Mieux Agir au Quotidien - qui enseigne aux parents des techniques de soins de soutien au développement - sur le développement de l'enfant, les interactions parents-enfant, le sentiment de compétence parentale et le stress parental durant la première année suivant le congé de l'unité de néonatalogie chez des familles d'enfants nés extrêmement prématurément (moins de 29 semaines).

Le deuxième projet vise à évaluer l'effet de la prématurité extrême sur la santé cardiovasculaire, rénale, métabolique et pulmonaire à l'âge adulte (20-29 ans). Enfin, le dernier projet a pour objectif de comparer le développement socio-cognitif de 6 à 24 mois d'âge corrigé d'enfants nés prématurément (29-33 semaines de gestation) à celui d'enfants nés à terme. 

Mon programme de recherche s'inscrit donc dans une démarche d'identification et de prévention de problèmes médicaux et neurodéveloppementaux dans une population à risque en constante augmentation. Il s'articule autour des besoins observés en clinique et trouvera une application concrète en pratique dans la prise en charge globale des anciens prématurés.