Stress parental et récupération suite à une commotion cérébrale pédiatrique : Une étude à devis mixte

 

Elizabeth Teel

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Formation postdoctorale (CITOYENS D'AUTRES PAYS)

Concours 2018-2019

Partenaire :

Fondation des Étoiles

La commotion cérébrale, la forme la plus légère de traumatisme craniocérébral, affecte jusqu'à 200 par 100 000 enfants canadiens âgés de 0 à 14 ans. La recherche sur les commotions pédiatriques est un domaine important et émergent, car les populations pédiatriques possèdent un certain nombre de caractéristiques uniques à travers le spectre des blessures, y compris la participation des parents aux soins cliniques et au processus de rétablissement. L'attention médiatique accrue, ainsi que le potentiel de déficits cognitifs à long terme donnent souvent une connotation négative aux commotions, créant une peur chez les parents, pouvant se traduire par une baisse des taux de participation aux sports de contact. Les études portant sur le TCC pédiatrique modéré et grave ont révélé que les parents subissent un stress important à la suite de la blessure de leur enfant, et qu'un stress parental élevé est lié à de plus grands déficits pour l'enfant blessé. Peu d'information existe sur l'ampleur du stress que subissent les parents après une commotion cérébrale pédiatrique, ou sur les facteurs contribuant cette réaction de stress.

Nous utiliserons des méthodes de recherche variées pour : 1) décrire les sources et la gravité du stress parental à la suite d'une commotion cérébrale chez leur enfant, et 2) comprendre l'effet du stress parental sur la récupération clinique. Nous nous attendons à ce que notre recherche contribue aux connaissances en identifiant de nouveaux facteurs et relations qui influencent la récupération des commotions cérébrales pédiatriques. Le créneau de l'éducation aux commotions, largement sous-étudié, est plutôt axé sur la prévention et le diagnostic des commotions cérébrales; cette étude fournira des pistes pour la création de programmes éducatifs novateurs ciblés sur le rétablissement et la prise en charge des commotions cérébrales, ce qui pourrait profiter à la fois au parent et à l'enfant blessé.