Soutenir l'autonomie des aînés et leur maintien à domicile : stratégies novatrices pour faciliter l'hygiène corporelle

 

Manon Guay

Centre de recherche sur le vieillissement du CSSS-IUGS

 

Domaine : Vieillissement

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2016-2017

Se laver est une activité essentielle à la vie et l'autonomie pour la réaliser est souvent l'élément qui peut faire une différence dans le maintien ou non à domicile des aînés. Or, un aîné sur sept devra appeler à l'aide pour sortir de sa baignoire, au moins une fois dans sa vie. Lorsque le besoin d'aide persiste, le risque d'institutionnalisation s'accroît, car de toutes les activités de la vie quotidienne, l'hygiène corporelle est la première et la plus fréquente à engendrer une perte d'autonomie au cours du vieillissement. L'aide au bain gruge le plus d'heures de soins formels et informels à domicile et la salle de bain comporte le plus grand nombre de facteurs de risques de chutes et de blessures, tant pour les aînés que pour leurs aidants. L'aménagement de la salle de bain est au premier rang des motifs de consultation en ergothérapie communautaire. Parce que les ressources spécialisées et les outils disponibles ne suffisent pas à la demande croissante, certains Québécoises et Québécois attendent des mois, voire des années, pour des recommandations d'aides techniques adaptées à leurs besoins (ex. siège de bain).

Pouvoir réaliser son hygiène corporelle, au moment et à la fréquence de son choix, est fondamental à la santé et à la dignité humaine. Mon programme de recherche vise donc à 1) comprendre les caractéristiques sociodémographiques et cliniques associées aux difficultés vécues par les aînés, incluant les très-âgés, lors de l'hygiène corporelle et 2) développer de nouvelles stratégies qui viendront élargir l'éventail des interventions et outils disponibles tant pour faciliter l'hygiène des aînés et leur maintien à domicile, quel que soit leur diagnostic, que pour soutenir leurs aidants, qu'ils soient des proches ou des travailleurs.