Rôle de l'alimentation dans la prévention des complications associées au diabète gestationnel chez l'enfant exposé in utero

 

Camille Dugas

Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels [INAF]

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Formation de doctorat pour les détenteurs d'un diplôme professionnel

Concours 2018-2019

Partenaire :

Fondation des Étoiles

Les enfants nés de mères ayant eu un diabète de grossesse (DG) présentent un risque élevé de développer de l'obésité et le diabète de type 2 plus tard dans la vie. À ce jour, aucune stratégie de prévention de l'apparition de ces complications n'a été établie.

Plusieurs études ont permis de démontrer que l'alimentation en début de vie est associée à la programmation de la santé d'un individu. Entre autres, l'allaitement maternel influence positivement la santé de l'enfant allaité. Cependant, certaines études ont démontré qu'une glycémie maternelle élevée (comme dans le cas d'un DG) pourrait altérer la composition du lait maternel, ce qui pourrait donc influencer l'impact de l'allaitement sur la santé de l'enfant. D'autre part, il a été suggéré que l'allaitement maternel pourrait influencer le développement des préférences alimentaires pendant l'enfance, ce qui pourrait par la suite affecter la qualité de l'alimentation de l'enfant. À ce jour, très peu d'études ont évalué la composition du lait maternel de femmes ayant eu un DG ainsi que le rôle de l'alimentation sur la santé de ces enfants.

Les objectifs de ce projet de recherche sont de 1) Comparer la composition du lait maternel de femmes ayant eu un DG à celle sans antécédent de DG; 2) Évaluer l'association entre l'allaitement maternel et les habitudes alimentaires pendant l'enfance chez les enfants nés de mères avec un DG; 3) Évaluer l'impact de l'alimentation pendant l'enfance sur la santé des enfants ayant été exposés au DG.

Comme l'alimentation est reconnue comme étant un déterminant important de la santé d'un individu, l'étude de différentes composantes de l'alimentation, de la petite enfance à l'enfance, chez une population à risque élevé d'obésité et de diabète est essentielle afin d'établir de nouvelles stratégies de prévention de ces complications et assurer une meilleure qualité de vie pour ces enfants.