Régulation transcriptionnelle du syndrome métabolique

 

Jennifer Estall

Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)

 

Domaine : Nutrition et métabolisme

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2012-2013

Un canadien sur dix souffre d'une stéatose hépatique qui est souvent causée par une trop grande quantité de gras emmagasiné dans le foie. La stéatose hépatique possède peu de symptômes, mais avec le temps mène à des dommages irréversibles au niveau du foie. Un excès de gras dans le foie augmente les chances d'avoir une insuffisance hépatique ainsi que de développer d'autres maladies comme le diabète ou des problèmes cardiaques. La cause de la stéatose hépatique est encore mal connue. Cependant, l'excès de poids augmente dramatiquement les probabilités d'en être atteint. Il a été démontré que les régimes riches en graisses et sucres, de même que le manque d'activité physique, contribuent à l'incidence croissante de la stéatose hépatique, surtout chez les enfants. L'absence d'une prise en charge précoce, chez ces jeunes, mène à de graves problèmes de santé à long terme. Les mécanismes moléculaires menant à la stéatose hépatique sont peu connus ce qui explique le manque de traitement ainsi qu'un faible diagnostic.

Nous avons démontré qu'un faible niveau de la protéine PGC-1alpha dans le foie aggraverait ou mènerait à la stéatose hépatique. Nos futures recherches nous permettraient de déterminer comment cette condition se développe. Ainsi, en identifiant ce qui cause la stéatose hépatique, nous pourrions établir de nouvelles méthodes pour un dépistage précoce et un traitement efficace.