Régulation post-transcriptionnelle de l'ARN par l'ARN des protéines de liaison dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

 

Chantelle Sephton

Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2015-2016

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est caractérisée par la dégénérescence des motoneurones, conduisant à la paralysie et finalement la mort. Il n'y a pas de remède efficace pour les personnes atteintes de la SLA et les mécanismes de la pathogénèse sont mal compris. Il existe des évidences que la SLA est causée par des altérations de la production de protéines essentielles à la fonction des neurones moteurs. Ceci est basé sur la constatation que les protéines liant l'ARN (régulateurs de l'ARN pour production de protéines) se trouvent dans des agrégats pathologiques de protéines dans les neurones moteurs. Chez certains patients atteints de la SLA qui héritent génétiquement la maladie, les protéines liant l'ARN sont mutées. Ces protéines se liant à l'ARN régulent la production de protéines essentielles pour la fonction du neurone moteur. Les résultats ne permettent pas de comprendre comment ces changements entraînent la dégénérescence des neurones moteurs.

Les objectifs de notre recherche sont de déterminer comment le traitement de l'ARN est modifié dans la SLA et de développer de nouvelles approches thérapeutiques pour trouver un remède à la maladie. Nous atteindrons cet objectif en étudiant les protéines liant l'ARN qui sont mutés dans la SLA et en clarifiant leur fonction. Nous utiliseront nos modèles de souris qui développent des symptômes de la SLA et de modèles de culture cellulaire de la SLA pour étudier la fonction des protéines liant l'ARN et pour tester l'efficacité des approches thérapeutiques. Les résultats de ces études permettront de mieux comprendre comment des anomalies dans la régulation de l'ARN peuvent contribuer à la SLA. Cette information servira au développement de nouvelles thérapies pour cette maladie.