Qualité et fonctionnalité des lipoprotéines de haute densité : impact sur l'athérosclérose et sur le risque de maladies cardiovasculaires

 

Benoit Arsenault

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Concours 2014-2015

Partenaires

Fondation des maladies du coeur et de l'AVC du Québec

Les résultats de plusieurs études épidémiologiques conduites au cours des 30 dernières années supportent l'idée que les individus avec de faibles concentrations de cholestérol HDL (high-density lipoproteins, lipoprotéines de haute densité) sont à haut risque de maladies cardiovasculaires (MCV). Cependant, il est peu fréquent en pratique clinique de voir des individus avec de faibles taux de cholestérol HDL sans la présence d'autres éléments du risque cardiométabolique tels qu'un état de résistance à l'insuline et une accumulation de graisse ectopique, notamment au niveau hépatique et péricardique.

Par ailleurs, l'hypothèse stipulant qu'une augmentation des concentrations de cholestérol HDL se traduira uniformément par une diminution du risque cardiovasculaire n'a toujours pas été confirmée.

De récents travaux suggèrent que la mesure de la fonctionnalité des particules HDL serait plus étroitement associée au risque cardiovasculaire que la mesure statique des concentrations de cholestérol HDL. Au cours de la dernière année, nous avons mis au point une technique innovatrice permettant la mesure simultanée de la capacité des particules HDL à promouvoir le transport inverse ex vivo ainsi que la capacité d'efflux de cholestérol en provenance de cellules spumeuses via différentes transporteurs membranaires. 

Ce projet de recherche représente le point de départ d'un projet de collaboration entre la recherche clinique et fondamentale. L'objectif global pour les quatre prochaines années de ce programme sera de générer des évidences expérimentales, cliniques et épidémiologiques contribuant à définir le rôle spécifique de la fraction HDL, de ses éléments structuraux et de ses capacités fonctionnelles dans la modulation du risque cardiovasculaire.

L'objectif à plus long terme de ce projet sera de recueillir les résultats nécessaires qui pourront supporter le rationnel d'études de phase 3 qui détermineront si l'augmentation des capacités fonctionnelles des HDL se traduira par une diminution du risque coronarien.