Programme de recherche sur l'éthique en neurosciences et en santé mentale

 

Éric Racine

Institut de recherches cliniques de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2015-2016

Les découvertes sur le cerveau touchent d'innombrables contextes et reposent sur plusieurs techniques. Celles-ci comptent de nouvelles neurochirurgies et des formes puissantes d'imagerie pour visualiser l'activité du cerveau. Le groupe de recherche du Dr Racine poursuit des projets abordant les questions éthiques associées à ces découvertes. Le programme proposé compte trois projets.

Projet 1 : Reconsidérer la vulnérabilité dans la recherche en santé mentale
Le terme « vulnérable » indique que l'on peut profiter de certaines personnes ou groupes de personnes dans la recherche, dont celles ayant des problèmes de santé mentale. La notion de vulnérabilité aide à protéger les participants à la recherche, mais cette protection peut devenir un obstacle à l'inclusion et à la participation à la recherche. Nous réexaminerons la notion de vulnérabilité dans le contexte de la recherche thérapeutique en psychiatrie. Nous analyserons les politiques existantes et nous consulterons  des chercheurs canadiens, des participants à la recherche et d'autres parties prenantes.

Projet 2 : Les défis éthiques de l'étude du cerveau des nouveau-nés
Suivant la naissance, l'imagerie cérébrale pourrait nous dire si un enfant avec de graves lésions cérébrales peut récupérer (ou non). Dans certains cas, cela pourrait être utilisé pour discuter si le maintien ou l'arrêt des traitements vitaux s'avèrent dans le meilleur intérêt de l'enfant. Nous tenterons de comprendre comment les médecins canadiens utilisent ces techniques et nous mettrons sur pied un groupe de réflexion afin de proposer des recommandations quant à leur usage éthique.
Projet 3 : Les défis de la compréhension des neurosciences par le public
Il y a de grands espoirs que les sciences du cerveau apporteront des changements importants à la société et à l'éthique. Nous étudierons comment ces nouvelles connaissances pourraient contribuer à la compréhension de l'éthique des spécialistes et des non-spécialistes.