Physiologie et biochimie des petits ARN régulateurs

 

Éric Massé

Université de Sherbrooke

 

Domaine : Maladies infectieuses et immunitaires

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2012-2013

Le fer (Fe) est l'ion métallique le plus important pour une majorité d'organismes. Parce que le fer est extrêmement rare en conditions physiologiques (pH neutre et oxygène), certaines bactéries pathogènes ont développé des stratégies extrêmement agressives pour récupérer le fer à partir de l'environnement, y compris leurs hôtes eucaryotes. Malgré son rôle critique dans le développement des infections microbiennes, on connaît très peu la régulation du fer intracellulaire et son influence sur l'expression des gènes bactériens.

Mon groupe a élucidé certains des mécanismes par lesquels un petit ARN (sRNA) régulé par le fer, RyhB, régule à son tour l'expression des protéines utilisant le fer. Cette découverte a ouvert un point de vue exceptionnel sur le problème fondamental de l'acquisition du fer et de sa distribution intracellulaire. Bien que sRNA sont nombreux (environ 80 sRNAs chez E. coli) et jouent des fonctions importantes dans la physiologie des organismes vivants, leur mécanisme d'action reste largement inconnu. La plupart des sRNA sont généralement plus petits que 300 nucléotides et on les retrouve chez les organismes procaryotes et eucaryotes. Le potentiel énorme des sRNA comme modulateurs de l'expression génique rend ce domaine de recherche particulièrement spectaculaire. RyhB est un sRNA découverts dans différentes bactéries, dont plusieurs espèces pathogènes.

Dans notre laboratoire, nous voulons étudier 3 caractéristiques uniques à RyhB : (1 il régule directement au moins 18 ARNm dont plusieurs polycistrons (pour un total de 56 protéines), ce qui est un nombre sans précédent de cibles pour un seul sRNA; (2 il induit la dégradation rapide et spécifiques d'ARNm (sRNA-mediated mRNA decay) en recrutant un complexe multi-protéine, le dégradosome à ARN; (3 et il module spécifiquement les gènes impliqués dans la physiologie du fer.