Nouveaux déterminants moléculaires des maladies métaboliques associées au vieillissement

 

Frédéric Picard

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

 

Domaine : Vieillissement

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2012-2013

Il est bien établi que l'âge est un facteur de risque important et indépendant de développer des maladies métaboliques comme l'obésité, le diabète et l'athérosclérose. De récentes études suggèrent qu'en revanche, la quantité de tissu adipeux blanc, surtout celui contenu dans la cavité viscérale, peut moduler la longévité. Or, les mécanismes moléculaires au coeur de ses relations sont encore très peu connus. Notre jeune laboratoire, fort de son expérience passée en biologie moléculaire de l'obésité et du vieillissement, s'est penché sur cette question et a mis sur pied une large étude génomique visant à identifier des gènes du tissu adipeux dont les niveaux sont modifiés lors du vieillissement chez plusieurs espèces, incluant l'humain. Nous avons ainsi ciblé plusieurs gènes dont la fonction dans le métabolisme était auparavant non connue et dont la modulation lors de la vie est conservée dans l'évolution, ce qui suggère des rôles potentiellement importants.

L'objectif principal du programme de recherche proposé ici est de déterminer le rôle de trois de ces gènes dans le tissu adipeux, le coeur et le métabolisme énergétique chez la souris vieillissante. Nous croyons que cette recherche aura des retombées significatives vers l'atteinte de nouvelles solutions thérapeutiques contre les maladies métaboliques développées lors du vieillissement.