Morphologie craniofaciale et troubles respiratoires durant le sommeil

 

Nelly Huynh

Centre de recherche du CHU Ste-Justine

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme chercheurs nationaux

Concours 2014-2015

Les troubles respiratoires du sommeil (TRS) vont du ronflement à l'apnée du sommeil. Chez les enfants et les adolescents, 3-27 % et 1-10 % ronflent ou souffrent d'apnée. Les problèmes de respiration pendant le sommeil chez les enfants et les jeunes sont associés à des problèmes de santé, d'apprentissage et de comportement. Alors que les grosses amygdales et adénoïdes peuvent causer les TRS chez les enfants, le visage et la forme la mâchoire sont aussi responsables. Les traitements d'orthodontie guident la croissance des mâchoires et du visage. Ceci aide à repositionner la langue et à améliorer la déglutition. Les traitements orthodontiques sont efficaces durant la croissance d'un enfant et sont considérés comme non-invasifs. Il est alors intéressant de prévenir ou traiter les TRS chez les enfants de cette façon.

Ce programme de recherche vise à décrire et à mesurer la croissance du visage et des mâchoires liée avec le début des TRS. Il vise aussi la mesure de l'impact des traitements orthodontiques sur la respiration pendant le sommeil chez les enfants. Amélioration des voies aériennes supérieures en guidant la croissance du visage et des mâchoires permettra d'améliorer la respiration pendant le sommeil. Cela aura des répercussions positives sur la santé, l'apprentissage en général et le comportement des enfants. Des questionnaires, des mesures des voies aériennes supérieures et de la respiration, et des études sur le sommeil à la maison avec un petit appareil portable se feront à des moments différents et pour divers traitements. Le traitement des TRS chez les enfants peut aider à les prévenir chez les adultes. Cette recherche peut aider à créer de nouveaux paramètres de pratique pour les traitements orthodontiques chez les enfants avec TRS causés par la croissance inégale du visage et des mâchoires, résultant en un rétrécissement des voies aériennes supérieures.