Microenvironnement intestinal et résistance à l'insuline des entérocytes dans le développement des dyslipidémies athérogènes

 

Alain Veilleux

Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF)

 

Domaine : Nutrition et métabolisme

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2016-2017

De récentes études ont démontré que l'intestin grêle joue un rôle clé dans le développement des dyslipidémies postprandiales chez les individus résistants à l'insuline ou diabétiques. Chez ces individus, des altérations ont été observées dans de nombreuses fonctions importantes des entérocytes, les cellules absorbantes de l'intestin. La présence d'un état de résistance à l'insuline au niveau des entérocytes a été suggérée comme mécanisme à l'origine de ces altérations. Sachant que l'intestin est une interface importante entre l'environnement et l'organisme, les entérocytes sont exposés à plusieurs facteurs bioactifs composant le microenvironnement intestinal.

Nous émettons l'hypothèse que le microenvironnement intestinal associé à l'obésité contribue au développement d'un état de résistance à l'insuline dans l'intestin et que le dysfonctionnement des entérocytes découle de cet état. L'objectif du programme de recherche est donc d'élucider les facteurs et les mécanismes du microenvironnement intestinal impliqués dans le dysfonctionnement des entérocytes et menant au développement de dyslipidémies postprandiales. Un modèle innovant et pertinent de culture d'entérocytes humains sera utilisé pour évaluer l'impact des différents facteurs reliés à l'environnement (nutriments et bactéries) ou à l'organisme (nutriments, hormones et inflammation) sur la sensibilité à l'insuline et les fonctions des entérocytes. De plus, les mécanismes impliqués seront confirmés dans un modèle animal d'obésité induite par la diète.

Les résultats de ce projet contribueront à élucider les mécanismes favorisant le développement des dyslipidémies postprandiales, reconnu pour augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, chez les individus résistants à l'insuline. Ce programme de recherche s'inscrit dans un contexte global visant à identifier des stratégies pharmacologiques et nutritionnelles potentielles afin d'atténuer les dyslipidémies postprandiales associées à la résistance à l'insuline grâce à une éventuelle modulation du microenvironnement intestinal.