Méthodes métabolomiques et lipidomiques reposant sur la spectrométrie de masse pour une approche préventive et personnalisée de la santé

 

Dajana Vuckovic

Université Concordia

 

Domaine : génétique humaine

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2016-2017

Au cours de la dernière décennie, les appareils d'analyse moléculaires, tels que ceux utilisés pour la spectrométrie de masse, ont énormément gagné en sensibilité. Grâce à une nouvelle approche nommée la métabolomique, il est possible pour la première fois d'analyser des centaines de milliers de métabolites simultanément. Ces vastes ensembles de données obtenues par la métabolomique nous permettent de cartographier les modifications qui surviennent lors de la synthèse des métabolites dans diverses situations – par exemple, à l'apparition d'une maladie, ou lors de changements dans l'alimentation.

Notre programme de recherche porte sur les principaux défis que présente l'analyse métabolomique actuelle des liquides et des tissus biologiques: augmenter la précision et la couverture métabolomique des métabolites peu abondants, mais pertinents sur le plan biologique; améliorer l'analyse de métabolomes instables tels que les eicosanoïdes et les produits de la peroxydation des lipides; et établir la stabilité des métabolites. L'élaboration de ces stratégies améliorées est essentielle à la mise en application adéquate de la métabolomique et de la lipidomique en recherche clinique et en santé préventive. Notre intention est d'appliquer ces nouvelles technologies d'analyse à la découverte et à la validation de biomarqueurs.

Nos travaux viseront quatre domaines d'intérêt: 1) élaborer de nouvelles méthodes d'évaluation de l'état neuroendocrine d'une personne et déterminer dans quelle mesure ces épreuves peuvent contribuer à la prise de décision lors de traitement du trouble bipolaire; 2) examiner le potentiel de deux eicosanoïdes où l'empreinte détaillée des métabolites urinaires peuvent aider à faire des diagnostiques cliniques plus précis de l'anaphylaxie; 3) évaluer l'effet du régime alimentaire sur la santé cardiovasculaire, l'inflammation et le stress oxydatif; et 4) déterminer le degré d'exposition de la population québécoise aux mycotoxines présentes dans les aliments.