Médicaments et grossesse

 

Anick Bérard

Centre de recherche du Centre hospitalier Ste-Justine

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme  Chaires de recherche

Concours 2015-2016

Il est estimé que jusqu'à 50% des femmes enceintes prennent des médicaments prescrits pendant la grossesse. Les antidépresseurs sont parmi les plus utilisés même si les données probantes suggèrent des risques importants. Par ailleurs, jusqu'à 30% des couples souffrent d'infertilité et depuis août 2010, au Québec, jusqu'à 3 essais de fécondation in-vitro sont remboursés par la RAMQ. L'identification, le traitement ainsi que le suivi des femmes enceintes déprimées, et le suivi systématique des mères et des enfants issus de la procréation assistée sont des priorités pour le Ministère de la santé, des loisirs et des sports (MSSS) du Québec – ces thèmes sont au cœur de mon programme de recherche depuis 2002.

En continuité avec le programme de recherche et les infrastructures que j'ai développés au cours des 12 dernières années, je propose de continuer mon travail sur a) L'effet de l'utilisation des antidépresseurs durant la grossesse sur le risque de prématurité, petit poids à la naissance (PPN) et malformations congénitales majeures (MCM), b) L'effet de l'utilisation des antidépresseurs durant la grossesse sur le risque d'autisme, c) l'Étude DETECT-PD – Détection, traitement et suivi des femmes avec maladies mentales pendant et après la grossesse, et d) L'effet des techniques de procréation assistée sur le nouveau-né.

De plus, une étude sera mise en place – La cohorte HIV et grossesse: effet sur la mère et l'enfant ; une collaboration avec l'Université Claude-Bernard à Lyon, pour la mise en place d'une cohorte de grossesses française ainsi qu'une collaboration avec l'Université de Beijing pour une cohorte de naissances.