Mécanismes moléculaires orchestrant la polarité épithéliale

 

Patrick Laprise

Université Laval

 

Domaine : Cancer

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2013-2014

Régulation de l'asymétrie cellulaire dans le cancer

Les épithéliums, composés de cellules épithéliales, délimitent la frontière entre le monde extérieur et l'intérieur des organismes multicellulaires. Ainsi, ils couvrent la surface du corps et tapissent les cavités internes des organes (ex : intestins et poumons). Les épithéliums protègent contre l'invasion de pathogènes et ajustent la composition chimique des compartiments de l'organisme. Ces fonctions dépendent de la distribution asymétrique de différentes composantes cellulaires, une organisation tridimensionnelle nommée polarité épithéliale. L'architecture polarisée des cellules épithéliales est aussi requise pour l'homéostasie des épithéliums. En effet, la perte de polarité participe à la progression de nombreux cancers. Les mécanismes en cause sont méconnus.

L'objectif de mon programme de recherche est de définir les mécanismes régissant la polarité épithéliale pour mieux comprendre la physiologie des épithéliums et le cancer. Nous utilisons une approche complémentaire et synergique utilisant plusieurs modèles expérimentaux. Entre autres, nous utilisons la mouche à fruit, la souris et des échantillons de tumeurs. Ces outils nous permettront de mieux comprendre la polarisation des cellules épithéliales et, par conséquent, d'identifier des cibles thérapeutiques alternatives pour lutter contre le cancer.