Mécanismes et régulation de la stabilité des chromosomes

 

Damien D'Amours

Institut de recherche en immunologie et cancérologie

 

Domaine : cancer

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2015-2016

Le cancer est un problème de division cellulaire non contrôlée. La perte ou le gain de chromosomes est une façon commune par laquelle les cellules cancéreuses acquièrent cette capacité de prolifération non contrôlée. Mon équipe de recherche étudie comment les cellules normales divisent leurs gènes sous forme de chromosomes. Afin de répondre à cette question, nous utilisons la levure comme organisme modèle. Cet organisme permet d'étudier efficacement les chromosomes car il est possible d'ôter des gènes impliqués dans la séparation des chromosomes d'une façon qui n'est pas possible chez d'autres organismes. En utilisant cette approche expérimentale nous avons découvert des mécanismes clés qui sont responsables de contrôler les changements dans la structure des chromosomes au cours de la prolifération. Les nouveaux mécanismes que nous avons découverts sont basés sur des enzymes qui sont conservés dans l'évolution et qui sont appelés les protéines de la famille stabilité et maintien des chromosomes (SMC). Ces protéines se lient à l'ADN chromosomale et utilisent de l'ATP pour modifier la structure de l'ADN.

La prochaine étape pour nous est de découvrir comment les protéines SMC convertissent l'énergie qui est capturée dans l'ATP en force mécanique permettant une structure d'ADN normale. Spécifiquement, on propose de réduire la capacité des protéines SMC à utiliser l'ATP en effectuant des mutations spécifiques et en déterminant leur impact sur la capacité des cellules à maintenir leur structure chromosomale et séparer efficacement leurs chromosomes. Également, nous voulons trouver de nouvelles petites molécules qui modulent l'activité des protéines SMC et qui pourraient être utilisées dans le traitement du cancer. Globalement, notre programme de recherche va permettre de découvrir des mécanismes importants qui sont à l'origine du cancer et qui pourraient être exploités afin d'améliorer son traitement.