Mécanismes de contrôle et d'adaptation de la marche au niveau spinal avant et après une lésion complète ou partielle de la moelle épinière

 

Alain Frigon

Université de Sherbrooke

 

Domaine : Neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1 

Concours 2012-2013

Le patron et la séquence d'activation musculaire des jambes pendant la marche repose sur des réseaux spécialisés au niveau de la moelle épinière qui interagissent avec des signaux en provenance de structures situées dans le cerveau et le tronc cérébral ainsi qu'avec les retours sensoriels de la périphérie. Un traumatisme médullaire entraine la détérioration de fonctions motrices, notamment le contrôle de la marche et de la posture. Bien que les voies descendantes soient endommagées, les réseaux spinaux et les retours sensoriels de la périphérie sont souvent épargnés. La perte de fonctions motrices est due en grande partie à l'incapacité d'activer les réseaux spinaux.

Si à ce jour aucune stratégie thérapeutique n'est efficace pour restaurer la marche chez l'homme après une lésion médullaire complète, un entrainement locomoteur et/ou une stimulation pharmacologique adaptée des centres spinaux permet une récupération locomotrice chez plusieurs espèces (souris, rat, et chat). Promouvoir la récupération de fonctions motrices chez les blessés médullaires nécessite une meilleure compréhension du contrôle de la marche et de la posture par le système nerveux, en particulier au niveau de la moelle épinière, avant et après divers types de lésions.

Dans ce contexte, mes travaux visent à élucider les mécanismes neurophysiologiques impliqués dans le contrôle, l'adaptation et la récupération de la marche après des lésions complètes ou partielles de la moelle épinière avec ou sans une stimulation pharmacologique. Mes travaux devraient contribuer à la mise en place de stratégies de réhabilitation locomotrice innovantes chez les blessés médullaires.