Maladie de Parkinson et troubles expressifs de la prosodie émotionnelle: impacts sur la qualité de vie

 

Valérie Coulombe

Centre de recherche de l'institut universitaire en santé mentale de Québec

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Formation de maîtrise

Concours 2018-2019

Partenaire :

Parkinson Québec

Environ 90% des patients avec la maladie de Parkinson (MP) rapportent des difficultés de communication. Parmi ces difficultés, les patients peuvent présenter une altération de la variation de l'intonation de la voix, entrainant une monotonie qu'on nomme « dysprosodie ». La dysprosodie, entraine de nombreux obstacles aux interactions sociales : les patients MP se font moins bien comprendre par leurs interlocuteurs, ils sont perçus comme étant désintéressés des conversations et ils ne peuvent plus transmettre leurs émotions par leur discours oral sans les nommer.  Ces difficultés, bien qu'apparemment anodines, ont un impact majeur sur leur qualité de vie et amènent à un isolement social.

L'origine de ces altérations prosodiques est mal comprise. Trois hypothèses sont proposées :  

  1. Hypothèse linguistique : Les patients présentent des difficultés à interpréter les indices acoustiques contenus dans l'intonation de la voix de leur interlocuteur et cela se répercute au moment de parler.  
  2. Hypothèse neuromotrice : Ce sont les troubles neuromoteurs de la parole qui expliquent les altérations prosodiques. Dans ce cas, ce serait l'incapacité à moduler la voix qui entrainerait la dysprosodie.
  3. Hypothèse auto-perceptuelle : Les patients ne perçoivent pas la monotonie de leur propre voix et ils sont incapables d'adapter leur intonation en conséquence.

Ce projet offrira une compréhension plus approfondie de l'origine fonctionnelle de la dysprosodie dans la MP en évaluant ces trois hypothèses. Pour ce faire,  diverses tâches d'évaluation de la capacité à :  comprendre et  produire des émotions à travers la prosodie, à moduler l'intonation de la voix,  à percevoir cette modulation et à évaluer l'impact de ce déficit sur la qualité de vie des patients seront utilisées. Ce projet  permettra une meilleure compréhension de cette problématique, une meilleure prise en charge orthophonique et aura un impact sur la qualité de vie des patients avec la MP.