Les corrélats structuraux et fonctionnels neuroanatomiques de la mémoire contextuelle lors de la vie adulte

 

Maria N. Rajah

Centre de recherche de l'Hôpital Douglas

 

Domaine : Vieillissement

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2013-2014

Notre capacité à nous remémorer avec détails notre passé diminue avec l'âge et peut être un signe précoce de la maladie d'Alzheimer (MA). Mon programme de recherche utilise deux techniques d'imagerie cérébrale de pointe : la résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et la tomographie par émission depositons (TEP), pour mesurer le volume du cerveau, l'activité cérébrale et la distribution de neurotransmetteurs spécifiques (i.e. la dopamine) pendant la vie adulte afin de déterminer comment les changements dans ces mesures dû au vieillissement sont associés aux altérations de la mémoire.

Ma recherche s'articule autour de 3 axes : 1) utiliser l'IRMf pour comprendre quels changements du cerveau dus au vieillissement corrèlent avec le déclin de la mémoire; comprendre comment les facteurs de risque pour la MA à l'âge adulte affectent ces changements du cerveau et le fonctionnement de la mémoire; 2) identifier, chez les personnes âgées, les régions du cerveau supportant la mémoire et pouvant promouvoir un vieillissement optimal; 3) comprendre comment les changements du système dopaminergique liés au vieillissement affectent l'activité du cerveau et les fonctions de la mémoire.

L'objectif global de mon programme de recherche est de comprendre comment le cerveau encode et se souvient des expériences passées et pourquoi ses capacités diminuent avec l'âge et la MA. Ultimement, mes recherches aideront à identifier les régions cérébrales ainsi que les processus neurochimiques (i.e. dopamine) et cognitifs pouvant être des cibles pour des traitements visant à promouvoir le fonctionnement et la mémoire des personnes vieillissantes, en plus de prévenir et de retarder l'apparition de la MA chez les adultes avec ou sans facteur de risque pour cette maladie.