Le harcèlement psychologique au travail : Une analyse de ses déterminants organisationnels et de ses conséquences au plan de la santé mentale et du fonctionnement professionnel

 

Sarah-Geneviève Trépanier

Université du Québec à Montréal (UQAM)

 

Domaine : services santé

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2016-2017

Le harcèlement psychologique au travail est une problématique organisationnelle préoccupante. Défini comme une exposition prolongée à des actes négatifs répétés de la part d'autrui en milieu de travail (p.ex., remarques désobligeantes, exclusion sociale), le harcèlement nuit au fonctionnement psychologique (p. ex., détresse psychologique) et professionnel (p. ex., intention de quitter l'emploi) des employés qui y sont exposés.

À la lumière de ces enjeux, il est important de mieux comprendre les antécédents du harcèlement psychologique au travail car pour le prévenir et intervenir efficacement en situation de harcèlement, il faut dans un premier temps cerner les facteurs dans l'environnement de travail pouvant contribuer à son développement. De plus, bien que le harcèlement ait été associé à d'importants coûts chez les employés y étant victimes, la recherche actuelle comporte certaines lacunes qui limitent considérablement notre compréhension des conséquences du harcèlement. Plus particulièrement, on en connait très peu sur les effets immédiats (c.à.d. journaliers) et temporels (c.à.d. à long terme) du harcèlement ainsi que sur les caractéristiques individuelles pouvant atténuer les effets du harcèlement sur la santé mentale et le fonctionnement professionnel.

L'objectif général de cette programmation de recherche est d'identifier les déterminants organisationnels du harcèlement psychologique,  de mieux comprendre ses conséquences au plan de la santé mentale (états affectifs de bien-être ou de mal-être) et du fonctionnement professionnel (attitudes et comportements liés au travail) ainsi que les caractéristiques individuelles (p.ex., stratégies d'adaptation) pouvant atténuer ces conséquences. Ceci permettra une compréhension complète du phénomène. Puisque les réalités organisationnelles et interpersonnelles peuvent varier entre les milieux de travail, les études de cette programmation de recherche seront effectuées dans différents secteurs, incluant les milieux infirmier et scolaire. Ceci facilitera la mise en place d'interventions adaptées aux réalités respectives de ces milieux.