La senescence cellulaire comme méchanisme de suppression tumorale

 

Gerardo Ferbeyre

Université de Montréal

 

Domaine : Cancer

Programme chercheurs nationaux

Concours 2012-2013

Les organismes vivants ont développés au cours de l'évolution des programmes génétiques pour empêcher la croissance des cellules qui pourraient former des cancers. Notre laboratoire étudie l'un de ces programmes nommé la sénescence cellulaire. La sénescence se définie comme un arrêt permanente de la prolifération où les cellules restent vivantes mais sont incapables de se diviser. Cet arrêt est déclenché par l'activation des oncogènes ou le dommage à l'ADN incluant les télomères. Un exemple du contrôle la formation des tumors malignes par la sénescence est le phénomène des tumeurs bénignes, qui sont en fait des groupes des cellules sénescentes qui ne peuvent pas progresser pour former un cancer.

Notre travail vise à découvrir les mécanismes moléculaires de la sénescence, identifier des biomarqueurs capables d'aider à la détection des cellules sénescentes chez les patients et développer des drogues que peuvent réinstaller le programme de sénescence dans les cellules cancéreuses. Nous pensons que notre recherche aidera au développement des stratégies innovatrices contre le cancer qui vont agir via la conversion des tumeurs malignes en tumeurs bénignes.