La nutrition, le stress et l'activité physique maternelle : effets interactifs sur la croissance du nourrisson et de l'enfant

 

Kelsey Dancause

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : santé des populations

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2015-2016

La santé de la femme pendant la grossesse affecte la santé de l'enfant tout au long de la vie. Par exemple, une mauvaise nutrition pendant la grossesse entraîne une faible croissance de l'enfant et peut augmenter le risque de diabète et d'obésité plus tard. Le stress pendant la grossesse a des effets similaires: il peut affecter la croissance fœtale et augmenter le risque d'obésité et de diabète.

Malheureusement, peu d'études analysent à la fois le stress et la nutrition pendant la grossesse, et la plupart des études portent sur des sujets favorisés. On pourrait s'attendre à des effets plus graves d'une mauvaise alimentation et du stress chez les femmes défavorisées, notamment celles à faible revenu. L'analyse du stress chez ces femmes, déjà plus susceptibles de donner naissance à des bébés de faible poids et dont les enfants ont plus de risques d'obésité, pourrait contribuer à répondre à ces problèmes de santé publique.

Je prévois d'étudier comment le stress, l'alimentation et les habitudes d'activité physique pendant la grossesse influencent la croissance de l'enfant. Je recruterai des femmes enceintes afin d'analyser leur alimentation, leur niveau de stress, et les modèles d'activité, ainsi que la croissance de leurs enfants de la naissance à 2 ans. J'utiliserai les enquêtes sur la nutrition et le stress, et des mesures de la fréquence cardiaque et de la respiration, qui fournissent un marqueur du stress. Cette étude pourra servir à définir des interventions qui aideront les femmes à mieux s'alimenter, à faire plus d'activité physique et à réduire le stress. Je crois que l'étude sera intéressante pour les femmes des communautés défavorisées et qu'elle aidera à promouvoir une meilleure santé pour les femmes et les enfants.