La contraction des bronches humaines dans des conditions simulant les mouvements respiratoires et l'inflammation asthmatique

 

Ynuk Bossé

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2015-2016

L'asthme est un désordre pulmonaire causé par divers facteurs environnementaux déclencheurs comme les allergènes, les pathogènes ainsi que l'air froid et sec. Malgré des efforts constants dans le domaine de la recherche, l'asthme continue d'être prévalent au Canada, touchant approximativement 8% de la population. L'asthme peut être débilitant pour plusieurs patients et peut progresser vers une forme plus sévère au fil du temps. L'asthme représente aussi un fardeau socio-économique important, autant en terme de coûts directs, pour les soins médicaux, que de coûts indirects, comme la perte de productivité à l'école ou au travail. Certaines drogues actuellement utilisées pour traiter l'asthme engendrent aussi des effets secondaires indésirables. Tout cela suggère qu'il y a encore beaucoup de place à l'amélioration des traitements de ce désordre pulmonaire.

L'asthme résulte d'un rétrécissement excessif des voies respiratoires qui est en grande partie attribué à la contraction des muscles qui entourent les voies respiratoires. Il est bien documenté que les capacités contractiles des muscles peuvent changer, à la fois en réponse aux mouvements des poumons qui surviennent durant la respiration et en présence de certaines molécules qui peuvent s'y retrouver. Des altérations dans le contractilité des muscles dues soit à la présence de ces molécules ou soit à l'incapacité de répondre adéquatement aux mouvements respiratoires peuvent être à l'origine des symptômes de l'asthme.

Le but de ce projet de recherche est de comprendre les mécanismes par lesquels les mouvements respiratoires et la présence de certaines molécules peuvent affecter la contractilité des muscles. L'espoir est d'identifier des mécanismes communs qui sont responsables de l'augmentation de la contractilité des muscles et pour lesquels un ciblage pourrait s'avérer salutaire dans le traitement de l'asthme.