La collaboration interorganisationnelle : une clé pour améliorer le système de santé?

 

Isabelle Gaboury

Université de Sherbrooke

 

Domaine :  Services de santé

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2013-2014

De l'avis de la chercheuse Isabelle Gaboury, le vieillissement de la population, la complexité des soins, la cooccurrence de conditions médicales chroniques et les coûts additionnels que tout cela entraîne commandent une réorganisation des soins de santé. Questionnées à ce sujet, les équipes de professionnels de la santé (médecins, infirmières, pharmaciens) proposent comme solution que la prestation de soins soit plus efficace et offerte à des coûts moindres, et qu'elle tienne davantage compte des besoins des patients.

Néanmoins, rien n'est simple, surtout si les membres de ces équipes proviennent d'organisations différentes : centres hospitaliers, cabinets privés ou services communautaires. On parle alors de collaboration interprofessionnelle dite interorganisationnelle (CIO).

Le programme de recherche d'Isabelle Gaboury porte sur le fonctionnement même de la CIO. Son principal objectif est de mettre en évidence les obstacles et les conditions facilitantes caractérisant la viabilité de ce mode d'organisation. Elle souhaite ainsi cerner ce qu'une intégration réussie des soins peut arriver à générer à l'intérieur d'un système de santé en termes organisationnels.

Pour ce faire, elle a ciblé deux problématiques particulières de la santé musculosquelettique : les fractures liées à l'ostéoporose et l'arthrose du genou. En plus de toucher un très grand nombre de Québécois, ces deux affections engendrent des dépenses importantes. Sous l'impulsion de la chercheuse, ces problèmes de santé feront l'objet de programmes de prestation de soins basés sur une CIO. Ils seront implantés, puis les chercheurs évalueront le lien existant entre la nature de la relation et certaines variables cliniques. Les objectifs du programme seront jaugés à même cette toile de fond.

Les nouvelles données probantes engendrées par cette expérience permettront de soutenir la création de meilleurs programmes intégrés. De même, la connaissance de la CIO et ses impacts sur le système de santé s'en trouveront bonifiés.