L'intégration des perspectives des patients aux niveaux des soins et de la recherche en transplantation d'organes

 

Marie-Chantal Fortin

Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal

 

Domaine : services de santé

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2015-2016

La transplantation et le don d'organes sont marqués par de nombreux questionnements de nature éthique. Les perspectives des patients et des proches sur ces enjeux viennent enrichir la réflexion sur ces enjeux et éventuellement améliorer les pratiques. Les patients possèdent une expertise autour de leur maladie. Tenir compte de cette expertise permet d'augmenter les soins aux patients ainsi que la satisfaction de ces derniers. La recherche tente aussi d'impliquer les patients afin de mettre en place des projets qui touchent leurs réelles problématiques. Mon programme de recherche s'intéresse aux perspectives des patients autant dans les soins cliniques que dans le domaine de la recherche en transplantation d'organes.

Le premier projet vise à décrire les perspectives des patients autour des priorités dans leur suivi post-greffe et leur perception du risque cardiovasculaire. Ce projet contribuera à développer des interventions plus appropriées pour réduire la morbidité cardiovasculaire en post-greffe. Le deuxième projet vise à déterminer les sujets de recherche à prioriser en recherche en transplantation et don d'organes à partir de consultations avec les patients ainsi qu'à établir une collaboration durable avec les patients à tous les niveaux de la recherche au sein du Programme national de recherche en transplantation. Finalement, le troisième projet vise à évaluer la faisabilité d'un nouveau type de don vivant en transplantation rénale, soit le recrutement de paires compatibles dans les programmes d'échange.

Ces trois projets feront participer activement les patients. Ils ont le pouvoir d'améliorer les soins aux patients transplantés, d'augmenter l'accès à une greffe rénale à donneur vivant ainsi que d'orienter les recherches vers les probèmes réels vécus par les patients.