L'inflammasome et le tissu adipeux dysfonctionnel : pourquoi les lipoprotéines contenant l'apoB devraient être ciblées chez les humains

 

May Faraj

Institut de recherches cliniques de Montréal

 

Domaine : Nutrition et métabolisme

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2013-2014

Alors que l'obésité augmente le risque de maladies cardio-métaboliques comme les maladies cardiovasculaires et le diabète, tous les sujets obèses ne sont pas à risque égal pour ces maladies. Déchiffrer les mécanismes qui permettent de prévoir et de promouvoir le diabète est essentiel pour identifier et traiter les sujets obèses les plus à risque et empêcher leur progression vers le diabète.

Dans cette étude, nous allons étudier le rôle des particules qui transportent le cholestérol et les graisses dans le sang dans l'activation de certaines voies immunitaires dans le tissu adipeux humain et comment cela peut favoriser les maladies cardio-métaboliques. Nous allons également examiner si les acides gras oméga-3, le type de gras contenus dans les huiles de poisson, peut fournir un moyen naturel pour la réduction de ces risques, indépendamment de la perte de poids chez les sujets obèses. Pour ce faire, nous allons recruter environ 80 sujets en surpoids ou obèses pour une intervention de 16 semaines avec supplémentation d'acides gras oméga-3. Les risques cardio-métaboliques des sujets vont être étudiés avant et après l'intervention dans le corps entier et plus particulièrement dans les biopsies de tissus adipeux.