L'impact de l'activité physique sur l'évolution de l'athérosclérose chez les hommes et les femmes : de la prévention secondaire à la prévention primordiale

 

Éric Larose

Centre de recheche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

 

Domaine : Santé circulatoire et respiratoire

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2013-2014

La maladie cardiovasculaire, englobant les maladies du coeur et des vaisseaux, est la première cause de maladie et de décès au Canada (1 décès chaque 7 minutes), coûtant annuellement plus de 22,2 milliards de dollars. Derrière cette maladie se cache l'athérosclérose, une accumulation de graisse dans les parois des vaisseaux qui reste dissimulée de longues années à ses débuts, mais peut éventuellement bloquer ou ralentir le passage du sang. L'athérosclérose dans les artères du coeur peut alors provoquer une crise cardiaque et celle dans les artères du cerveau, un accident vasculaire cérébral. Nous avons démontré le rôle central de l'adiposité viscérale - excès de graisse, dissimulée au regard, recouvrant les organes - dans le développement de l'athérosclérose chez les patients ayant subi une crise cardiaque ou souffrant de douleurs à la poitrine, mais également chez les jeunes adultes respirant la santé.

Nos travaux suggèrent qu'un niveau d'activité physique plus élevé est associé à moins d'adiposité viscérale et d'athérosclérose. Les mécanismes expliquant les bénéfices de l'exercice sont mal compris; l'effet de la diminution de l'adiposité viscérale sur l'athérosclérose reste l'hypothèse la plus probable. Avec ce nouveau programme de recherche, nous déterminerons si la sédentarité peut expliquer l'athérosclérose, et si l'activité physique peut contrecarrer sa progression chez les hommes et les femmes 1) présentant des symptômes de maladie cardiovasculaire, 2) sans maladie cardiovasculaire connue, mais avec facteurs de risque (hypertension, etc.), et 3) apparemment en santé. Ces travaux clarifieront le rôle de la sédentarité dans le développement de l'athérosclérose et détermineront si l'activité physique modifiant l'adiposité viscérale permet de freiner sa progression.

La conclusion déterminera l'importance à accorder à l'activité physique dans la prévention cardiovasculaire chez les jeunes et les plus âgés.