Impact d'un exercice de marche continu sur la démarche «crouch gait»: analyse biomécanique et effet d'un entraînement chez les enfants avec une paralysie cérébrale

 

Audrey Parent

Centre de recherche du CHU Ste-Justine

 

Domaine : Appareil locomoteur et arthrite

Programme : Formation de doctorat

Concours 2016-2017

Partenaire:

Fondation des Étoiles

La paralysie cérébrale s'avère l'atteinte motrice la plus fréquente chez l'enfant et est caractérisée par un trouble de la posture et du mouvement, dont la marche. La marche en triple flexion, dite «crouch gait», représente l'un des patrons de marche plus répandus chez les enfants avec une atteinte bilatérale. La flexion excessive des genoux retrouvée avec ce patron de marche amène des contraintes néfastes aux articulations, et à terme des blessures nuisant à la capacité de marcher. Étant donné la faiblesse musculaire présente chez ces enfants, cette flexion du genou et les contraintes aux articulations peuvent augmenter durant les déplacements quotidiens.

Le premier objectif de cette étude est de déterminer les facteurs prédisposant à la dégradation du « crouch gait » lors d'un exercice de marche représentatif des déplacements quotidiens. Il est supposé qu'une faiblesse musculaire des extenseurs du genou et une augmentation des contraintes au genou influencent la dégradation du patron de marche. Le second objectif de cette étude est d'évaluer les effets d'un entraînement sur la dégradation du « crouch gait ». Il est supposé qu'en améliorant la force des extenseurs des genoux, une meilleure résistance à la fatigue sera observée durant les déplacements, se traduisant par une diminution de la flexion des genoux. Des analyses quantifiées de la marche permettant la mesure des angles et des contraintes aux articulations ainsi que de l'activité et de la fatigue musculaires seront effectuées.

De plus, un entraînement sera mis en place pour améliorer la force des muscles extenseurs des membres inférieurs. À terme, une meilleure compréhension de l'évolution de ce patron de marche durant les déplacements quotidiens permettra d'améliorer les recommandations thérapeutiques pour les enfants marchant en «crouch gait» et de développer des aides techniques prolongeant leur autonomie à la marche.