Imagerie de la biomécanique et la caractérisation tissulaire quantitative : un nouveau paradigme pour mieux diagnostiquer les désordres musculosquelettiques

 

Nathalie Bureau

Centre de recherche du CHUM

 

Domaine : appareil locomoteur et arthrite

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2015-2016

Partenaire

Fondation de l'Association des radiologistes du Québec

Les maladies musculosquelettiques sont débilitantes et représentent un lourd fardeau socio-économique pour notre système de santé. L'arthrose du genou et les pathologies tendineuses comme par exemple l'épicondylite du coude, sont particulièrement fréquentes dans la population adulte. La prise en charge de ces maladies est souvent inefficace et ceci peut être causé par l'absence de marqueurs précis pour orienter le traitement.

Certaines études démontrent qu'une biomécanique anormale du genou favorise le développement et la progression de l'arthrose. Les méthodes d'imagerie conventionnelles telles les radiographies et la résonance magnétique n'offrent pas d'information sur la fonction dynamique du genou. Récemment des avancées ont été réalisées pour étudier le genou durant la marche à l'aide d'une nouvelle technologie appelée le KneeKG. Les résultats semblent démontrer que les informations sur la dynamique du genou aident à personnaliser le traitement en physiothérapie et par les orthèses et ainsi diminuent la douleur et améliorent la qualité de vie chez ces patients.

Les injections de corticostéroides sont couramment utilisées dans le traitement de l'épicondylite du coude nonobstant que les études démontrent une efficacité à court terme avec récidive des symptômes en moyen terme dans la majorité des cas. Des études préliminaires portant sur l'efficacité d'une technique percutanée de fenestration du tendon réalisée sous échographie rapportent des résultats encourageants et cette technique pourrait avantageusement remplacer les injections de corticostéroides dans le traitement de l'épicondylite.

Notre programme de recherche propose d'évaluer l'efficacité de cette procédure minimalement invasive. Nous nous intéresserons également au développement d'une stratégie d'imagerie fonctionnelle du genou et de méthodes d'échographie quantitatives pour caractériser les propriétés structurelles et élastiques des tendons dans le but d'améliorer le diagnostic et le traitement des pathologies tendineuses.