Identification de nouveaux mécanismes moléculaires impliqués dans les leucémies myéloïde aiguë en pédiatrie

 

Brian Wilhelm

Université de Montréal

 

Domaine : Cancer

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2016-2017

Les leucémies représentent près du tiers de tous les cancers diagnostiqués chez les enfants au Canada, et si des progrès ont été réalisés dans le traitement de la majorité de ces leucémies, la leucémie myéloïde aiguë (LMA) demeure une exception, avec des résultats étonnamment pauvres. La recherche sur la LMA a identifié certaines mutations récurrentes, comme des réarrangements du gène MLL qui sont présents dans ~ 65% des échantillons LMA infantiles, mais le développement de la maladie n'est toujours pas bien compris. Notre laboratoire a utilisé une technologie à haut débit pour le séquençage de l'ADN afin d'étudier des échantillons de LMA pédiatriques présentant des réarrangements-MLL et un système modèle de sang de cordon humain que nous avons développé récemment.

La comparaison de ces données à des centaines d'autres échantillons LMA et normaux a clairement révélé 39 gènes spécifiquement exprimés dans les leucémies. Nous allons maintenant étudier plus en détail un gène candidat en particulier, RET, car il est connu pour être impliqué dans d'autres types de cancers. Nous allons également examiner les changements dans l'épissage alternatif, qui permet à un gène donné de produire des versions différentes d'une protéine, et dans les changements épigénétiques, qui contrôlent la façon dont l'ADN est utilisé dans la cellule. Enfin, nous examinerons comment certaines variations génétiques normales dans la population humaine peuvent avoir un impact sur la fonction des gènes et aider à promouvoir le cancer.

Ce travail n'apportera pas seulement une nouvelle compréhension des conditions nécessaires au développement de la leucémie lorsque le gène MLL est réarrangé mais il précisera quelles conditions sont spécifiques à certains types de leucémie. En outre, l'analyse systématique des gènes candidats initiaux que nous avons découverts conduira à l'identification de nouveaux bio-marqueurs pour la LMA et à des cibles thérapeutiques potentielles pour cette maladie.