Fonction de la conformation tridimensionnelle du génome dans la régulation des gènes

 

Josée Dostie

Université McGill

 

Domaine : Cancer

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2013-2014

Le génome humain est composé de milliers de gènes codants pour tous les éléments nécessaires à la vie. Dans la cellule, l'ADN génomique est divisé en longues molécules appelées chromosomes. Les chromosomes doivent être organisés et empaquetés de façon très précise afin d'être contenu à l'intérieur du volume cellulaire restreint.  Notre génome est organisé de façon fonctionnelle plutôt qu'aléatoire, ce qui permet à la machinerie transcriptionnelle d'avoir accès aux gènes. En plus de réduire la longueur des chromosomes, l'architecture génomique semble aussi être importante pour contrôler l'expression des gènes. 

De plus, il a été démontré qu'une mauvaise organisation chromosomique peut induire l'expression erronée de gènes. Il semble donc probable que l'architecture du génome peut être un marqueur diagnostique important de maladies humaines. Ces observations soulèvent une question importante : comment est organisé le génome humain dans le noyau d'une cellule? Très peu est connu à ce sujet principalement parce que les méthodes disponibles pour analyser l'organisation chromosomique sont récentes et très sophistiquées. Ces méthodes, nommées « les techniques 3C » sont hautement innovatrices et nous permettent d'étudier l'architecture génomique à très haute résolution. 

Mon programme de recherche utilise les techniques 3C pour cartographier le génome de cellules hématopoietiques humaines saines et de leucémies. Selon notre hypothèse, certaines protéines associées à l'ADN génomique contribueraient à établir et maintenir la forme du génome afin de promouvoir ou d'empêcher l'expression des gènes. Notre but est également d'identifier des architectures génomiques spécifiques aux leucémies qui représenteraient un nouveau type de biomarqueur pour le diagnostic de maladies humaines.