Étude longitudinale de l'usage des services médicaux et des trajectoires des troubles mentaux chez les garçons et les filles ayant des troubles de comportement à l'enfance

 

Caroline Temcheff

Université de Sherbrooke

 

Domaine : services de santé

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2015-2016

Les problèmes de comportement (PC) chez les enfants sont des enjeux majeurs pour le Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) en raison de leurs conséquences négatives pour les enfants, leurs familles et la société. Parmi ces conséquences, l'augmentation que les PC entrainent dans l'utilisation et les coûts des services médicaux à l'âge adulte est bien documentée. Toutefois, l'on connaît peu les trajectoires d'utilisation de services médicaux de l'enfance à l'adolescence, les facteurs de risque/protection liés à ces trajectoires et les différences selon le genre. Ces connaissances seraient pourtant essentielles pour identifier des périodes critiques où intervenir et des cibles d'actions préventives. Une autre conséquence à long terme est la probabilité accrue que ces enfants développent de la dépression et des problèmes de consommation. Encore ici, il existe peu de connaissances sur le développement (les moments où elles apparaissent, leurs séquences et leur inter-influence) de ces difficultés chez les jeunes qui ont des PC à l'enfance. Connaître ces mécanismes aiderait à cibler des interventions pour prévenir ces problèmes de santé et en réduire les coûts.

Pour contribuer à l'avancement des connaissances sur ces questions, cette programmation de recherche comprend trois études à partir de données sur l'utilisation de services médicaux de la RAMQ et du MSSS et de données sur la santé physique et mentale de 748 garçons et filles (6-9 ans) ayant ou non des PC et participant depuis huit ans à une étude longitudinale. Ces études permettront d'informer la pratique sur des cibles d'intervention et des périodes critiques ou l'intensification des efforts de prévention susceptibles de se traduire par des effets positifs sur l'état de santé des enfants qui ont des PC et l'utilisation des services médicaux.