Étude des mécanismes moléculaires qui contrôlent la différentiation cellulaire et la croissance axonale durant le développement

 

Jean-François Cloutier

CUSM - Institut neurologique de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanie

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2014-2015

Les êtres humains ont la capacité d'interagir avec leur environnement et de formuler des pensées complexes suite à l'intégration des informations recueillies. Cette habileté requiert la transmission efficace d'informations entre plusieurs régions du cerveau. La transmission d'information dans le système nerveux dépend de la formation de connexions précises entre les cellules du cerveau que l'on nomme neurones. Ces connexions forment des cartes topographiques qui nous permettent d'obtenir une représentation fidèle du monde qui nous entoure et qui influencent nos comportements.

Alors que notre compréhension des causes liées aux troubles mentaux, telles la schizophrénie et l'autisme, demeure limitée, de plus en plus d'évidences suggèrent que des défauts dans la formation des circuits neuronaux du cerveau pourraient contribuer à l'apparition de ces difficultés mentales. En effet, des mutations dans des gènes qui dirigent le développement des circuits neuronaux ont été identifiées chez certains humains atteints de troubles mentaux.

Notre programme de recherche vise à comprendre le rôle de certains de ces gènes dans le développement des connexions neuronales et à examiner l'importance de ces connexions dans le contrôle de divers comportements.