Étude de la polymédication chez les aînés québécois

 

Caroline Sirois

Centre de recherche du CHU de Québec - Hôpital du Saint-Sacrement

 

Domaine : Vieillissement

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2016-2017

Avec le vieillissement de la population, l'augmentation de la présence des maladies chroniques et l'amplification de l'arsenal pharmacologique, l'usage de médicaments chez les aînés s'accroît à une vitesse exponentielle. On connaît toutefois très peu les effets de l'usage de plusieurs médicaments chez une même personne. Mon programme de recherche vise à mieux comprendre le phénomène de la polymédication chez les aînés québécois.

Je propose d'abord de réaliser une revue des données scientifiques pour mieux définir la polymédication, identifier quels groupes de la population âgée sont les plus touchés et quels sont les effets sur la santé. Ensuite, je tenterai de départager la polymédication appropriée qui améliore la santé, de celle qui occasionne des effets indésirables. J'utiliserai le Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec pour réaliser les analyses. Avec ces mêmes données, je pourrai décrire la polymédication utilisée par les aînés québécois atteints de maladies chroniques. Toutes ces informations me permettront de développer, en collaboration avec l'Institut national de santé publique du Québec, des indicateurs validés de polymédication pour instaurer une surveillance de la polymédication chez les aînés. La surveillance aidera les gestionnaires, les décideurs et les cliniciens à prendre des décisions éclairées pour guider le bon usage des médicaments. Enfin, je questionnerai des aînés afin de connaître leurs perceptions et attitudes face à la polymédication et à la réduction du nombre de médicaments consommés (« déprescription »). En connaissant mieux ces éléments, il sera possible de déterminer les conditions où la réduction de la médication pourrait être possible, appropriée et bénéfique.

Les résultats de mes recherches permettront de mieux connaître les effets de la polymédication chez les aînés et d'améliorer l'usage des médicaments afin d'assurer une meilleure santé des individus et une planification des ressources appropriée.