Encephalopathie neonatale: comprendre, traiter et ameliorer

 

Pia Wintermark

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

 

Domaine : Santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2016-2017

 

Certains bébés sont à risque de développer des dommages au cerveau, s'ils n'ont pas reçu suffisamment d'oxygène et de sang à leur cerveau et autres organes du corps au moment de la naissance (asphyxie). Le risque de décès ou de séquelles neurologiques tels que la paralysie cérébrale chez ces bébés est très élevé. Le refroidissement du corps entier est un nouveau traitement pour essayer de prévenir les dommages au cerveau chez ces bébés. Ce traitement est efficace chez certains bébés, mais pas chez d'autres.

Les premiers résultats de ma recherche suggèrent qu'il est possible de déterminer dès le jour 2 de vie quels bébés développeront des dommages au cerveau malgré le refroidissement, et que le temps disponible pour influencer ces dommages au cerveau semble plus long que cru initialement (i.e., quelques jours/semaines plutôt que seulement quelques heures).

Le trois buts de ce programme de recherche sont de:

1. Comprendre – Mieux comprendre chez les bébés asphyxiés humains à terme traités avec refroidissement quand les dommages au cerveau se développe malgré le traitement par refroidissement, et comment les complications des autres organes dues a l'asphyxie peuvent influencer le développement des dommages au cerveau.

2. Traiter – Tester des traitements innovants pour réparer les dommages au cerveau chez un animal model (rat) de l'asphyxie à terme.

3. Améliorer – Tester si donner un de ces traitements innovants serait possible et sécuritaire chez les bébés asphyxiés humains à terme qui développent des dommages au cerveau malgré le refroidissement pour améliorer leur futur.

Ces données devraient permettre de mieux comprendre le développement des dommages au cerveau malgré le refroidissement, et de planifier des traitements additionnels chez ces bébés pour diminuer les dommages à leur cerveau et donc améliorer leur futur développement.